Les femmes, cette minorité

Aujourd’hui, c’est la journée des femmes.  Nous devrions être heureuses, nous sommes célébrées, mises en avant et vénérées (euh.. n’exagérons pas)  Et pourtant, un détail me chiffonne. Connaissez-vous la journée de l’homme ? Moi, non plus.  Par contre, je connais la journée pour l’homosexualité (le 17 mai – entre 5-10% de la population), le mois des Afro-américains célébré aux USA en Février *, journée mondiale des gauchers (et oui!) et j’en passe.  Vous noterez que l’on met en avant une journée dans l’année une minorité.  Il me semblait que les femmes représentaient 50% de la population, à travers les classes sociales, des plus riches aux plus pauvres, de toutes les couleurs et de toutes les cultures, de tous les âges et de toutes les religions.  Et pourtant, il semblerait que le monde se dit « regarde ces pauvres femmes, il faut leur créer une journée ».  Et il n’aurait pas tord.

En 2012, même en occident, où l’on pense la parité acquise, il reste à revoir : en Europe, une femme, à compétences égales, gagne 17% de moins en moyenne que son homologue masculin. En France, une femme violée toutes les 7 minutes**.  Je le redis au cas où ca ne vous aurait pas assez choqué : TOUTES LES 7 MINUTES ! Ya de quoi nous faire une journée ! Et comme si ce n’était pas assez, parlons des violences conjuguales : une femme sur 10 en France, sans oublier les meurtres (<- oui j’utilise ce terme, je persiste et je signe) une femme tous les deux jours et demi.  Et ca s’appelle un pays développé ? Un pays où 5% de la population se fait agresser sexuellement (pour ceux qui n’ont pas fait S, 10% des femmes qui représentent 50% de la population – rohhhh) ? Un pays où une femme meurt tous les deux jours et demi ? Mais allons, de quoi nous plaignons-nous, on a le droit de vote, l’accès à l’éducation et l’IVG.  On ferait mieux de se concentrer sur des problèmes bien plus graves, n’est-ce pas ? comme qui va gagner la coupe de UEFA ?

Oserais-je à nous vous rappeler que nous sommes 50% de la population, que nous sommes éduquées, que nous sommes des citoyens à part entière, que nous travaillons, que nous créons de la valeur, que nous avons du pouvoir d’achat, que nous créons et éduquons la future génération.  Nous avons le pouvoir de changer les choses.  Mais je terminerai sur une note pas du tout positive puisque je citerai Saez « les féminismes manquent de couilles ».

* le débat continue sur le mois des Afro-Américains :  Morgan Freeman a critiqué publiquement: « Je ne veux pas d’un Mois de l’Histoire des Noirs. L’Histoire des Noirs c’est l’Histoire Américaine. » Freeman pense que le racisme perdurera tant que les gens s’identifieront par rapport à leur couleur de peau/race. (wikipédia)

** Statistiques anti-stéréotypes sur le viol en France: et non, ce n’est pas un taré comme dans les films américains, dans une allée noire.  C’est un homme éduqué et socialement accepté, et souvent que vous connaissez !

Publicités
Tagué , , , , , , , , , ,

2 réflexions sur “Les femmes, cette minorité

  1. […] de 70% celui d’un homme, le gouvernement met en place énormément de choses pour faciliter la libération de la femme de son foyer et de son role de ménagere.  Ce n’est pas dans les lois que l’on voit l’évolution, mais bien dans les […]

  2. […] on me dira que je suis une féministe et que je traîne de vieux dossiers alors que “c’est bon, les femmes travaillent, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :