L’art de désapprendre

Passe ton bac d’abord! Oui mais après ?

L’art de désapprendre
Je travaille dans l’univers du web, un univers où tout évolue constamment. Aujourd’hui, c’est le règne de Facebook, demain celui de Pinterest, qui sait ? Il y a quelques temps, nous travaillons avec l’algorhyme de Facebook, avant que cela ne devienne l’opengraph. Hier encore Google traitait les recherches d’une certaine manière et nous optimisions les sites pour, jusqu’à ce que leur algorithme change et remette tout en cause.

Apprendre n’est plus la question : aujourd’hui, il faut apprendre continuellement, et surtout désapprendre, se défaire de vieux concepts, s’éloigner d’anciens modes de réflexion, se renouveller chaque jour, découvrir et redécouvrir tous les jours.

Alors que les études primaires enseignent les fondamentaux (est-ce toujours utile d’apprendre à écrire au lieu d’apprendre à taper sur un écran tactile?), que le secondaire nous enseigne un soit-disant métier avec des règles et des réflexions qui seront obsolètes le temps d’être diplômé, le tertiaire semble être le bon moment pour enfin apprendre à désapprendre.

On m’a beaucoup attaqué sur le choix de faire une école de commerce payante au lieu d’aller me fondre dans un amphi délabré et plein à craquer d’une fac de province gratuite.

La différence se fait dans l’apprentissage.

La fac vous apprend des règles, par coeur, ces mêmes règles que l’on peut trouver en une fraction de seconde sur Google. L’école de commerce, a contrario, par son apprentissage de la vie et de la vie en entreprise, vous apprend à travailler en équipe, même avec des gens que vous ne connaissez ou n’appréciez pas. Elle vous apprend à chercher l’information au lieu d’attendre qu’un professeur vous la donne toute crue. L’école vous apprend à lire, au lieu de vous faire apprendre par coeur des formules, afin que vous puissez apprendre à nouveau, que vous puissiez lire n’importe quel ouvrage, n’importe quelle situation, n’importe quel problème.

Mes amis se moquent de moi parce que je parle souvent avec des métaphores, en rapprochant des idées qui n’ont pas, a priori, de rapport, et pourtant !  Justement il me semble que c’est en connectant des idées de différents univers que l’on innove.  C’est en ne comprenant pas simplement l’idée, mais surtout les règles qui la gèrent, le processus qu’elle génère, que l’on est capable de la comprendre et surtout, de reproduire le schéma.

Aujourd’hui, grâce à notre ami Google qui nous permet de trouver l’information en une fraction de secondes, et à toutes les sources qui offrent gratuitement sur le net leur savoir, nous pouvons tout apprendre.  J’ai ainsi appris HTML et CSS seul, je me suis formée sur le webmarketing, sur des outils tels que Photoshop et InDesign etc… Le web regorge d’articles, de pdf, de tutoriaux . Et surtout, j’en apprends tous les jours un peu plus : en webmarketing, l’évolution ne s’arrête pas.  Mais même sur ce que l’on pourrait imaginer être quelque chose de static ex: un langage informatique, les choses changent et nous voici à l’heure de HTML 5 ! Alors je recommence mon apprentissage.

Et si je peux me permettre de parler pour le génération Y, c’est ce que nous recherchons : toujours apprendre, apprendre plus, évoluer, changer.  C’est ce que je recherche dans mon emploi, toujours quelque chose de nouveau, de challenging, de différent, d’intéressant !

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :