Harcèlement de rue : quand les langues se délient

Cet article a été déménagé sur le site Est Un Art : Harcèlement de rue

Site Est Un Art

En effet, après le succès du blog Râler est un Art, nous lançons le Site Est un Art, qui se compose de Râler est un art, mais aussi d’articles sur l’entrepreneuriat, le voyage et le bien-être !

Retrouvez-nous

twitter Suivez-nous sur Twitter !

facebook Likez-nous sur Facebook

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , ,

9 réflexions sur “Harcèlement de rue : quand les langues se délient

  1. Geli dit :

    Bonjour, est-ce que vous connaissez brussels.ihollaback.org?

  2. kerryamclina dit :

    Merci pour les liens.

    @Bruno : effectivement, il y a une différence entre harcélement et drague, mais pour moi, cela vient surtout de l’intention de l’auteur et non de la manière. Quand un homme vous lance un « hé hé psss pss viens, viens jte dis, hé t’es charmante, hé hé vas-y, saaaalope ». j’appelle pas ça de la drague car je pense que l’intention de cet homme n’est pas de draguer, mais de s’amuser à faire chier les femmes qui passent, de les humilier, de faire rire ses amis en se comportant comme un « macho » sans aucune politesse. En revanche, un homme qui s’approche et qui nous accoste poliment, et sincèrement, et nous dit qu’il nous trouve belle et aimerait apprendre à nous connaitre, lui, c’est de la drague, car l’intention est de rencontrer cette femme. Après, il se fera peut etre refoulé quand même.

    @Geli merci pour le lien, je suis heureuse de voir qu’il y a des structures mises en place pour porter plainte, se défendre etc…

    • Bruno dit :

      Ouais, et puis celui qui va lancer « hey pssst pss.. » c’est plus par frustration qu’autre chose. C’est pour cela d’ailleurs que la violence est au rdv, et fortement condamnable.

      Le dragueur se fera peut-être refouler oui, mais ça fait partie du jeu. Et franchement, pour avoir abordé plusieurs fois, quand c’est fait avec sourire et bonne humeur, le refoul est avec sourire et bonne humeur aussi.

      Pour ce qui est de l’attitude lorsqu’on est témoins de tels agissements irrespectueux, promis si ça arrive, je resterai pas impassible non plus.

      • kerryamclina dit :

        merci ! et j’étais franchement étonné que si peu d’hommes (au vu des réactions Twitter) se doutaient de l’ampleur du phénomène, ou tout du moins de son existence. J’en parlais à mon compagnon qui me dit « oui, je sais y a des relous » et puis après quand même il me dit « mais, toi, ça t’arrive ? t’as peur ? ». J’espère que d’en parler, les hommes se sentiront impliquer et se sentiront tenus d’intervenir.

  3. PaulineL dit :

    Bonjour a tous,

    Je reagis a cet article puisque c’est un sujet par lequel je me sens concernee, et constate avec beaucoup d’enthousiame que ce sujet s’eleve (enfin!) dans les debats, sensibilisent les hommes, et surtout souligne cette difference entre drague et harcelement du rue. En effet je me rapelle de ma soeur qui me disait en parlant d’un quartier ou nous comptions aller boire un verre « non ca craint pas, on va juste se faire draguer par des cassos ». La drague par des cassos, c’est en effet le harcelement de rue! Et je trouve ca triste que peu de femmes se rendent compte de ce qu’il leur est inflige, et que ce n’est pas normal.

    Je met juste un bemol a ta phrase « C’est une inquiétude dont j’ai pu me débarrasser quand j’ai vécu en Asie […]La France, et l’occident en général, est gangrené par ces hommes qui se croient tout permis ». Si tu parle de Shanghai, je suis certaine que cette « violence » existe, mais qu’en ne comprenant pas forcement les insultes, on les ignore. Mais j’ai en effet entendu des recits de faits comparables a ceux qui existent en occident.

    Article super sur le sujet, d’une chroniqueuse que j’aime particulierement!
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/602891-machisme-ordinaire-non-le-harcelement-de-rue-n-est-pas-de-la-drague.html

    Enjoy, et merci pour cet article!

    Pauline

    • kerryamclina dit :

      Merci de ton commentaire. Effectivement, après le documentaire belge, on parle beaucoup du harcèlement de rue sur la toile.

      Quant à Shanghai, personnellement je m’y suis toujours sentie à l’aise. Jamais je me suis posée la question « euh cette jupe n’est pas trop courte ? » ou vouloir rentrer plus tôt pour éviter de marcher seule dans ma rue, ou m’inquiéter si le taxi était un vrai taxi et s’il allait pas me violer et me couper en morceau !

      Jamais je n’ai ressenti de l’animosité, de l’agressivité, du mépris de la part des Chinois. Et j’ai eu beau me promener dans des quartiers qu’on appellerait plutôt des bidonvilles quand je donnais des cours dans les migrants schools, je ne m’y suis jamais sentie mal à l’aise, à toute heure de la journée, même quand il faisait nuit. Je ne peux pas en dire autant de Marseille. Même dans les quartiers « corrects », comme quand je me suis baladée seule sur le vieux port, j’ai été « accosté » au moins 5 fois, regardée fixement je ne sais combien de fois, et le sujet de discussions entre deux-trois hommes qui te regardent et qui marmonnent. Je ne te parle même pas de quand je vais à Noailles…

      Autre chose, je pense que quand on est à l’étranger, on se rend compte que ce ne sont pas les mots qui comptent, mais le langage du corps, le ton. Et personnellement encore, je n’ai jamais entendu des insultes à mon égard.

      Après, ça peut surement arriver… mais on est loin de l’état de la France, ou ça arrive à tous les coups !

  4. PaulineL dit :

    PaulineL

    Bonjour Cindy et merci pour ta reponse! Bien que tres restreinte au sujet de ma reaction principale (mais tu en avais deja dit pas mal, je souhaitais rebondir sur l’ignorance des femme) et 0 sur l’article que j’ai poste! J’aime vraiment cette chroniqueuse mais je peux bien sur comprendre qu’elle ne fasse pas l’unanimite 🙂

    En ce qui concerne Shanghai je serai breve: j’ai assiste a des agressions que je n’avais jamais « vu » ailleurs, et plusieurs personnes de mon entourage en ont vecu. J’ai donc peur, malheureusement, et oui comme en France, voir peut-etre meme plus…

    Voila, je me permet (gentimment) de te dire: attention a ne pas faire preuve de l’ignorance dont les hommes sont « victimes » pour le harcelement de rue! Tu parles personellement, voila pourquoi ceci n’est en rien un reproche, mais je tiens a souligner le fait que ca arrive concretement, et ce partout. Apres il est bien connu que la Chine ne mediatise pas autant les faits divers que le fait la France!

    Encore merci pour ta reponse et a bientot sur d’autres posts!

    Bonne journee a tous!

    Pauline.

  5. kerryamclina dit :

    Coucou,

    Pour l’article, merci pour le lien NouvelObs !

    Concernant Shanghai, je crois que l’insécurité, c’est réel … et puis c’est un peu dans la tête aussi 🙂 Moi, en Chine, je me sentais vraiment à l’aise parce que je ne ressens pas d’agressivité. Cela dit, les choses ont peut-être changé. Et je parle bien de harcèlement de rue envers les femmes, je ne parle pas d’agressions en général, car à Shanghai comme ailleurs, il y a des fights, des pickpockets, des bourrés, des cons etc…

    En tout cas, je repars en Asie bientôt, et l’insécurité fait partie des choses qui m’amènent à partir, et j’ai espoir de retrouver cette sensation de sécurité que j’avais à Shanghai.

    Quant à la remarque de ta soeur, et de la chroniqueuse, effectivement quelque part, les femmes sont formatés à penser que c’est normal, que c’est comme ça, qu’on y changera rien, qu’il faut ignorer, pas répondre etc… Il n’y a pas que les hommes qui ignorent ce phénomène.

    @+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :