Libération, la bassesse d’un buzz

Comment faire le buzz ?

C’est surement avec cette question qu’à commencer le brainstorming pour trouver la Une du jour. Elle ne vous aura pas échappée, elle est sur tous les réseaux sociaux, et probablement sur TF1 ce soir. Belle réussite, beau buzz. Mais fallait-il pour cela se rabaisser à l’injure ?

Casse-toi, riche con !

Parodie évidente du « Casse-toi, pauv’ con » de Nicolas Sarkozy, Libération semble ne pas encore s’être remis de la défaite de l’ancien président. Vous manque-t-il tant que vous ne cessiez de l’invoquer dans vos unes. On se souvient de celle-ci par exemple :

Mais venons-en au fait : Bernard Arnaud quitte la France.

Le buzz LVMH

Le buzz dont il se serait bien passé, j’imagine. Alors hier, on apprend que Bernard Arnaud aurait déposé son dossier de demande de nationalité belge. On sous-entend, sans avoir encore demandé à l’intéressé, que c’est en fait un détour pour pouvoir vivre à Monaco en payant les impôts monesgasques très faibles, ce qui n’est pas possible pour un Français, qui reste assujetti à l’impôt français. D’ailleurs, il semblerait, si la presse avait pris le temps de se renseigner avant d’annoncer une nouvelle sans même la vérifier, que Bernard Arnaud garderait les deux nationalités.

Bon soit.

Mon humble avis

Sur Libé :
Quand mon patron s’appelle Rothschild (315 millions d’Euros) et que lui-même a demandé la nationnalité Israélienne pour échapper à l’impôt (et pouvoir participer aux courses hippiques internationnales), quand on insulte des personnalités célèbres, quand on fait partie de la presse : on s’achète un CHUT ! Ou au moins, on le dit poliment. A croire que la presse n’a aucune limite.

Sur LVMH :
75% d’impôt sur les revenus supérieur à 1M€ est RI-DI-CU-LE ! Autant s’arrêter au premier million. Cela vous semble normal ? 1M€ c’est bien assez, non ? Peut-être, peut-être pas, qui peut juger, comment mettre une limite, pourquoi 1M€ et pas 2M€, d’ailleurs pourquoi pas 500k€ ? C’est bien assez, non ? Le problème c’est que l’on limite la croissance. Vous-même, si vous êtes au régime et qu’on vous dit qu’en courant 1h, vous brûlez 1 000 calories, mais si vous courez 2h, vous n’en brûlez que 1 250. Est-ce que ça vaut la peine de se fatiguer une heure de plus ? Avec ce type de politique fiscale, on encourage les entrepreneurs à rester petit, car c’est moins d’embêtements pour -quasiment- la même récompense (salaire du dirigeant). Maintenant, la seule chose que l’on peut espérer d’une telle mesure est que les dirigeants, au lieu de se laisser ponctionner leur dû, se verse un salaire plus bas et réinvestissent la différence dans leur entreprise 😉

A mon humble avis, quand on crée une entreprise en FRANCE, qui paie des impôts (surement sont-ils « optimisés »), quand on permet à 10 000 personnes de manger tous les jours et de consommer (et donc de booster la consommation des ménages), quand on investit et on construit des usines et des boutiques et on produit en FRANCE (et donc de booster la croissance), je crois qu’on a déjà ASSEZ donné à la France pour le « patriotisme économique ». Je crois que François Hollande ferait bien de REMERCIER Bernard Arnaud et le laisser profiter (et dépenser en France) son argent !

Je crois que la France fait tout ce qui est en son pouvoir pour DECOURAGER les entrepreneurs, c’est à dire les seuls personnes capables de créer des emplois et de la croissance. Mais bien sur en France, pays (quasi) communiste, c’est l’ETAT qui crée des emplois !

Comment voulez-vous encourager qui que ce soit à créer des emplois en France ? Moi même très pro-entrepreneuriat, je ne créerai JAMAIS de société en France : les impôts, les charges, les grèves, les 35H ?

Et vous, ca vous choque ? La presse a-t-elle tous les droits ?

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 réflexions sur “Libération, la bassesse d’un buzz

  1. versaveau dit :

    Vous mentez sur l’exemple car ce n ‘est pas 75% d’impôts mais 75% des revenus supérieurs à 1 millions d’euros. Bernard Arnault possède une fortune personnel de 41 milliards d’euros ! En 2011 il a gagné 4.5 millions d’euros. De plus en 1984 l’état français lui a donné un petit coup de pouce pour racheter Boussac à hauteur de 306Millions d’euros (une somme à l’époque). Donc non je suis désolé mais quand on est la 4ème personne la plus riche de la planète selon Forbes et que l’on réagit comme cela, on a une morale de rat d’égout.

  2. kerryamclina dit :

    Effectivement, j’ai fait un raccourci de langage, c’est en effet 75% d’impôt sur les REVENUS. C’est maintenant corrigé ! Merci 😉 Mais ca ne veut pas dire seul 75% des hauts revenus payent des impôts.

    A votre remarque sur le groupe Boussac, voilà ce qu’en dit Wikipédia :

    « Trois ans plus tard, avec l’appui de la Banque Lazard en la personne d’Antoine Bernheim, Bernard Arnault rachète la Financière Agache (Société fiduciaire et financière Agache Willot) dont il devient PDG. Il prend ainsi possession du groupe Boussac (rachetée en mai 1978 par les frères Willot) en pleine débâcle de l’industrie textile, qui possède aussi Christian Dior (sauf les parfums séparés dans les années 1970), le grand magasin Le Bon Marché, l’enseigne de distribution Conforama ou encore le fabricant de couches Peaudouce.

    Bernard Arnault est avant tout intéressé par l’acquisition de Christian Dior, mais cette acquisition nécessitait d’acquérir le groupe Boussac dans sa totalité2.
    Après avoir perçu près de 2 milliards de francs de l’État (gouvernement Fabius) contre la promesse de ne pas licencier les quelque 16 000 salariés du groupe, le 14 décembre 1984 Bernard Arnault a adressé une lettre à Laurent Fabius s’engageant ainsi : « J’assurerai personnellement la direction de la DBSF et je procéderai à la mise en œuvre du plan industriel et social tel qu’il a été communiqué aux administrations ». Il en revend les actifs les plus importants, ne conservant que la prestigieuse marque Christian Dior (Couture) et le grand magasin Le Bon Marché3.

    Après une restructuration sévère, les activités textiles de Boussac sont finalement revendues au groupe Prouvost. Après cette acquisition, Christian Deverloy, PDG du groupe Prouvost, déclare ne pas être lié par les engagements pris par Bernard Arnault auprès des pouvoirs publics (observation du Sénat 28/06/2001).

    En 1987, le groupe devra rembourser sur injonction de la Commission de Bruxelles (décision du 15 juillet 1987) une partie des 51,5 millions d’euros dont il a bénéficié. Ces différentes procédures n’atteignent pas Bernard Arnault4 qui peut désormais se concentrer au développement de Christian Dior et à ses acquisitions dans le secteur du luxe ; il devient PDG de Christian Dior SA en 1985, et réunit en 1989 les parfums avec la couture au sein de la holding Christian Dior SA : cette holding a pour filiales5 Christian Dior Couture, et LVMH qui possède la marque Parfums Christian Dior, anciennement propriété de Moët-Hennessy. »

    Mais votre remarque ne remet pas en cause qu’à aujourd’hui, le groupe LVMH crée des emplois en France, emploi sur lesquels il paie des charges patronales. Cela ne remet pas en cause que quand on gagne 1 million, on doit donner à l’Etat 750 000€.

    • versaveau dit :

      Il ne faut pas se limiter à Wikipedia lorsqu’on écrit un article sinon cela serait trop facile 🙂
      Ce prêt avait été fait à Mr Bernard Arnault sous condition de conserver les emplois, chose qu’il est loin d’avoir fait par des magouilles dont il a le secret (cf récemment son attaque sur la maison hermès), et il a fallu attendre une intervention de Bruxelles et plusieurs procès en appel pour qu’il fasse en toute discrétion ce chèque de remboursement. Mr Arnault reste un requin de la finance prêt à tous pour étendre son empire.
      Certes lorsqu’on gagne 1 millions au dessus de 1 millions d’euros on en versera 750 000 euros , ce qui fera 1 millions 250 000 euros,mais entre nous y a vraiment pas de quoi se plaindre quand un effort national de 2 ans est demandé ! Comme disait Dassault : « on ne petu manger qu’un seul poulet par jour »
      Enfin au sujet de LVMH, j’en conviens que c’est un gros pourvoyeur d’emploi (grâce au savoir faire de ses employés ne l’oublions pas). Mais faisons la part des choses, est-ce une raison pour que son patron fasse un exil fiscal ? Ne devrait-il pas être le premier à montrer l’exemple ? Que Mr Arnault gagne de l’argent ne me dérange pas mais je trouve qu’il y a des limites à la richesse quand certains ont du mal et que par moment il faut savoir redistribuer. Mr Arnault fait tous simplement du lobbying contre la politique de Hollande grâce aux moyens de pression qu’il a à sa disposition afin de pouvoir manger deux poulets par jour ! 🙂

  3. kerryamclina dit :

    Je citais Wikipédia, car suite à votre commentaire, je recherchais l’histoire complète et je souhaitais amener une source à votre remarque.

    Cela dit, ce n’est pas le propos : que Bernard Arnaud soit ou ne soit pas « un requin de la finance ». Néanmoins, je comprends votre remarque : l’Etat l’a aidé à une époque et il ne rend pas la pareille.

    Le propos est : est-ce que Libé peut se permettre d’avoir une Une aussi agressive ? L’autre potentiel propos est : est-il normal de taxer les riches ?

    Propos 1 : je trouve personnellement (ce que je dénonce dans mon article) que c’est faire preuve de bien peu de bon sens et de respect que d’insulter une personnalité publiquement.

    Propos 2 : personnellement, je ne trouve pas la taxe sur les hauts revenus acceptables. Mais c’est très personnel. Chacun a sa sensibilité et son opinion sur l’impôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :